Devenez un pro de la conduite hivernale!

Pas besoin d’avoir habité au Québec très longtemps pour savoir que les conditions météorologiques peuvent nous prendre par surprise et faire de la conduite hivernale une véritable prouesse digne d’une discipline olympique! Neige, froid, pluie verglaçante, glace noire, rafales de vent, mauvaise visibilité… La liste des facteurs à prendre en considération afin d’adopter une conduite sécuritaire est assez longue!

Que ce soit lié à certains mandats professionnels sur la route, un lieu de travail éloigné ou un événement où vous devez être présent, vous ne pouvez pas toujours vous permettre de rester à la maison ou vous rendre à destination en transports en commun quand les conditions routières sont particulièrement difficiles. J’ai donc cru bon de vous présenter quelques astuces simples pour éviter les mauvaises surprises.

1- Préparer votre véhicule à affronter l’hiver

Parmi les essentiels à prévoir pour que votre véhicule soit sécuritaire à l’approche de l’hiver, on retrouve évidemment de bons pneus d’hiver. Si vous devez les faire installer par un mécanicien, n’attendez pas à la dernière minute pour prendre rendez-vous, puisque les garages sont débordés au cours des semaines qui précèdent le 15 décembre. Assurez-vous aussi d’avoir un pneu de secours fonctionnel et tous les outils nécessaires à son installation.

Évidemment, ayez toujours à portée de main un balai à neige, un grattoir, un bidon de lave-glace et une pelle robuste qui ne menace pas de fendre sous le poids de la neige. Vous pouvez aussi vous procurer du liquide de dégivrage des conduits à essence, ainsi qu’une petite bouteille de dégivreur à serrures. Et, de grâce, ne laissez-pas celle-ci à l’intérieur de votre voiture!

De bons essuie-glaces conçus pour l’hiver et des plaques d’adhérence, mieux connues sous le nom de traction aids, sont également utiles pour vous assurer une bonne visibilité et le dégagement facile des roues de votre véhicule dans la neige. Du sel, du sable et même de la litière à chat non agglomérante sont aussi des options économiques à envisager en prévision d’un manque de traction!  

Vérifiez la qualité de la charge de votre batterie et ayez à votre disposition des câbles de survoltage au cas où votre véhicule refuse de démarrer par temps froid. Sur certaines routes rurales, surtout tard en soirée, le passage d’un bon samaritain peut se faire attendre. Songez à vous abonner à un service de dépannage. Par ailleurs, sachez qu’il existe de petits survolteurs portatifs autonomes que vous pouvez vous procurer pour une centaine de dollars.

Pensez à laisser dans votre véhicule une paire de gants et une tuque pour être confortable en cas de pépin par temps froid. Prévoyez aussi une lampe de poche ou une lampe frontale vu la noirceur qui arrive tôt en saison hivernale.

Munissez votre voiture d’une trousse de dépannage, incluant des fusées de signalisation pour sécuriser un périmètre si vous devez vous arrêter sur l’accotement.